contact@polemicrotechniques.fr
+33 (0)3 81 40 47 55
Devenir membre Inscription newsletter

GHOST

2017

Présentation

La maladie de Willebrand désigne toute pathologie hémorragique génétique due à un défaut de la quantité, de la structure ou de la fonction d’un facteur participant à la phase initiale du processus de coagulation appelé facteur Willebrand. La maladie de Willebrand est dans la plupart des cas une maladie génétique et héréditaire. Elle est présente à fréquence égale entre les hommes et les femmes, affectant environ 1% de la population mondiale.

Entre 2012 et 2016, plus de 14600 hommes, femmes et enfants ont été dans un centre de traitement de l’hémophilie pour cette maladie en France. L’hémostase est l’ensemble des phénomènes physiologiques qui concourent à la prévention et l’arrêt des saignements. Son étape initiale est l’hémostase primaire, étape qui aboutit à un clou plaquettaire et précède la formation du caillot sanguin. S’il existe un déséquilibre entre les acteurs de l’hémostase primaire, il peut y avoir hémorragie, dépôt plaquettaire ou thrombose. Il est donc nécessaire de contrôler : plaquettes circulantes, facteur de Willebrand et la surface intérieure des vaisseaux et plus particulièrement le collagène qui est exposé en cas de brèche dans le vaisseau sanguin. Actuellement, les dispositifs de mesure disponibles pour les tests d’hémostase primaire en flux ne sont pas disponibles commercialement. Peu sont adaptés à la pratique clinique et ils possèdent des limitations : en effet, ils ne reproduisent pas fidèlement les conditions rhéologiques du sang in vivo, le volume de sang nécessaire est trop important et la reproductibilité des mesures est insuffisante. Ce projet a pour but de concevoir et fabriquer un microdispositif de test global d’hémostase primaire fonctionnant en condition rhéologique de flux sanguin. Grâce à ce prototype, nous espérons améliorer l’évaluation de la pathologie afin de mieux soigner les patients à risque.

Ce dispositif de test sera composé d’une protéine recombinante analogue du collagène et fonctionnera en condition de flux réel. Un capteur acoustique multi-paramètres sera intégré pour faire des mesures temps réel de pression, de flux et d’interactions entre collagènes- facteur de Willebrand-plaquettes. La détection et caractérisation de ces interactions en surface et dans un volume proche de la surface du capteur permettront d’avoir des informations liées au comportement des composants sanguin tout au long de l’étape d’hémostase primaire. Enfin dans ce projet, nous proposons avec ce dispositif de test innovant une investigation globale de l’hémostase primaire en situation clinique en utilisant du sang total de patients atteint de la maladie ou non.

Porteurs

FEMTO-ST (25)

Partenaires

NVH Medicinal - DIJON (21), EFS BFC - BESANCON (25), CHU DIJON - DIJON (21)

Chiffres

Budget total : 1 283 044 €

Nos adhérents impliqués dans le projet

INSTITUT FEMTO-ST
CHU DIJON BOURGOGNE

Découvrez les projets labellisés par le Pôle

Directs nano

2006

Acquisition d'un démonstrateur PVD industriel de développement de nouveaux revêtements nano-structurés, à des fins d'améliorer les procédés de traitement.

En savoir +

COMET

2012

Composites organiques métallisés.

En savoir +

Co-Save

2011

Les analogies observées dans les complications cardiovasculaires lors de la prescription d’anti-inflammatoires (expertise de Firalis) ou survenant après transplantation rénale (expertise de l’UMR 645 INSERM), incitent...

En savoir +